Passionnés d'informatique depuis 1990

Le javascript 2

Par le 30 juin 2004 dans nihil | 0 comments

|  Présentation | Données | Opérateurs | Instructions |

 

Le Noyau (Core)

JavaScript est un langage de script orienté objet qui, comme tout langage, reconnaît un certain nombre d’opérateurs, de structures de contrôle et d’instructions. Certains objets tels Array, Date ou Math font partie intégrante du langage, mais il est possible de compléter le noyau de base (Core) par des objets supplémentaires.

Client-side JavaScript est une implémentation qui complète les éléments de base par des objets permettant de contrôler un navigateur (Netscape ou autre) et l’apparence du document courant.

Server-side JavaScript ajoute des objets pertinents pour une exécution côté serveur, permettant par exemple de communiquer avec des bases de données, de gérer des sessions ou d’accéder aux fichiers du serveur (Essentiellement disponible sur serveurs Netscape).

C’est sur cette base que JavaScript (Core JavaScript) a été standardisé par l’ECMA (European Computer Manufacturers Association) sous l’appellation ECMAScript :

ECMA-262 = ISO-616262 = JavaScript 1.3 (cf N 4.06, IE5)

 

Syntaxe

A priori, une instruction JavaScript se termine toujours par un point-virgule :

pi = 3.141592;

Toutefois, l’interpréteur est très permissif, et il fait partie des spécifications d’ECMAScript d’accepter l’absence de point-virgule dans tous les cas où cela ne conduit pas à une ambiguïté.

Les commentaires :

En JavaScript les commentaires peuvent prendre deux formes correspondant
à la syntaxe C ou C++.


/*
** initialisation de tableau
*/
var centralien = {}; // déclaration du tableau

centralien.nom = “Deubaze”;

centralien.prenom = “Raymond”;

centralien.promo = 2000;

// initialisation d’objet

var centralienne = {prenom:”Raymonde”, nom:”Deubaze”,promo:2000};

 

Types de Données

JavaScript accepte les types de données suivants :

• des nombres (cf. 1, 2, 3, 42, 3.141592 …)

• des valeurs logiques , (true ou false)

• des chaînes (cf. “Hello !”,
‘Ca marche aussi’, “aujourd’hui”…)

• null

• undefined

Les conversions de type sont automatiques :

"Pi vaut : " + 3.141592 + " (ou à peu près)"

résulte bien en la chaîne escomptée, mais ceci ne fonctionne que pour l’opérateur +, ainsi :

"64" - 4 donne 60, mais
"64" + 4 donne "644" ...

null et undefined valent false

null vaut 0

 

Les Variables

Les variables peuvent être déclarées explicitement :

var pi = 3.141592;

ou implicitement lors de leur première utilisation :

pi = 3.141592;

L’évaluation (i.e. à droite du signe =) d’une variable non initialisée produit une erreur si celle-ci n’est pas déclarée,undefined ou NaN si elle l’a été (suivant le contexte) …

La portée d’une variable déclarée en dehors du corps d’une fonction est globale, et disponible dans l’ensemble du document courant. Si elle est déclarée dans le corps d’une fonction elle est locale à cette fonction. Les variables locales doivent être déclarées de manière explicite.

 

Les Valeurs littérales

Nombres entiers : 314, 0xbebe, 011 (en octal, vaut 9)

Nombres à virgule flottante : 1, 1., 1.0, -3.2e5, .1e10

Booléens : true, false

Chaînes : "bla", 'bla', "J'ai dit \"non !\"",

caractères spéciaux :

\b backspace \’ apostrophe
simple
\f form feed \” apostrophe double
\n new line \040 code octal (ici espace)
\r carriage return \0×20 code hexadecimal (ici space)
\t tab

 

Les Tableaux

Un tableau peut être initialisé avec une liste de valeurs (éventuellement vide) spécifiées entre crochets [].
Par exemple :
jours=["Dimanche","Lundi","Mardi","Mercredi","Jeudi","Vendredi","Samedi"];
initialise un tableau de 7 éléments (jours.length = 7).

L’ indice du premier élément est 0 :

jours[0] vaut “Dimanche” jours[1] vaut “Lundi” …

N.B. Un tableau est un objet du type Array.