Passionnés d'informatique depuis 1990

Le Domain Name System

Par le 29 juin 2004 dans Documentation | 0 comments

ou l’annuaire du net
| Historique | Structure | Les URL | Pratique |

 

Historique

Au tout début, du temps d’ARPANET dans les années 50, tous les points du réseau étaient recensés par la NIC (network information center) sous la forme d’un annuaire. L’identité des participants au réseau, essentiellement des universités, y figuraient en face de leur adresse IP sur un fichier hosts.txt envoyé à tous les hôtes de la NIC.

Mais au début des années 80, ce système rigide commença à montrer ses limites. Le nombre de connectés augmentait de façon exponentielle, porté par le développement des intranets qui exigeaient une adresse propre pour chaque poste interne.

Les pères fondateurs d’internet se mirent alors à réfléchir à un nouveau système de gestion des adresses internet. Le système idéal devait permettre :

  • de dissocier complètement le nom de l’adresse, de sa localisation
    géographique
  • de distribuer plus facilement les informations
  • d’assurer la compatibilité entre les différents protocoles
    et plate formes alors utilisés
  • la rapidité de prise en compte de tout changement d’adresse
  • enfin d’assurer que les informations relatives aux adresses
    étaient parfaitement protégées

C’est à Paul Mockpetris que revient historiquement la paternité de la conception du 1er système d’adressage décentralisé et hiérarchisé, encore seulement appliqué à l’époque(1983) à ARPANET.

Deux ans plus tard, en 1985, les 1ers noms de domaine ou Top Level Domain (TLD) voyaient le jour
.edu“, “.org“,
.gov“, “.com“,
.mil .net” et le concept était appliqué à tout le world wide web.

Septembre 98, Solution Network, l’organisme d’Etat américain, chargé de l’administration des Noms de domaine, convainc le gouvernement US de faire payer les enregistrements des DN jusqu’alors gratuits.

Solution Network disparaît et donne naissance à Verisign, nouvel administrateur d’état des noms de domaine. La fonction d’enregistrement
des noms de domaine en revanche passe aux mains de divers opérateurs privés qu’on appelle des Registrars.

Le gouvernement américain créé l’ ICANN en charge de déterminer la politique globale d’internet, qui tente rapidement de promouvoir de nouveaux TLD comme .biz, .info (gérés par Verisign).

C’est à cette période qu’on assiste à l’explosion des “.com” dans laquelle les grandes firmes font valoir leurs droits, ralentissant la diffusion des nouveaux TLD créé par l’ICANN et jetant une certaine confusion dans le grand public par l’assimilation du “.com” à toute adresse internet.

 

Structure

Toute adresse de site doit appartenir administrativement à une des grandes catégories proposées ou ZONES. .edu, .org, .gov, .com, .mil .net

Ces catégories de bases sont appelées Top Level Domains ou Zones sommitales. Ces grandes zones contiennent des sous-zones ou secondary Level domain et ainsi de suite…

Chaque zone est gérée par un administrateur ou Domain Name Server (DNS) qui peut déléguer tout ou partie de son espace de gestion.

Par exemple, la coordination mondiale est toujours assurée par la NIC mais la NIC a délégué la gestion des noms de Domaine ND) en Europe à RIPE-NCC qui à son tour a délégué la gestion de ND en France à l’AFNIC. L’AFNIC s’occupe donc de gérer tous les noms de sous domaine du domaine “.fr”. Elle délègue elle aussi à divers gérants les sous noms de domaine.EDF.fr à l’EDF par exemple.

 

Comme on le voit sur le schéma, chaque partie d’un nom de domaine correspond à un noeud . A chaque niveau de l’arborescence (ou noeud) correspond aussi un NAME SERVER qui stocke toutes les informations sur les ND dont il est responsable dans les “ressources recordsRR). C’est également ce NS qui est interrogé par votre FAI lorsque vous recherchez une URL. IL répond systématiquement pour les informations dont il est responsable. Si l’information demandée n’est pas stockée dans ses tables, il peut interroger sa mémoire cache pour voir si une requête similaire n’a pas déjà été posée et résolue récemment ou sinon il construit lui-même une requête à travers un Name Resolver (NR) qu’il transmet au Fournisseur d’Accés Internet, auteur originel de la demande. Le FAI du départ transmet alors la requête au destinataire indiqué par le Name resolver.

Exemple de cheminement de requête de résolution IP de ” sousSite.Exemple.com “1. d’abord Root server2. ensuite .com server3. ensuite exemple.com4. finalement sousSite.exemple.com donne L’IP finale

En pratique la requête remonte rarement jusqu’aux Root Server grâce à différents niveaux de mémoire cache permettant de résoudre les requêtes avant la racine et les Top Levels Servers (ou Root servers) sont gérés par Network Solution et stockés dans des banques de données qui contiennent toutes les adresses IP.

 

Les URL (universal related links) ou adresses internet

Originellement très longue, logiquement organisée, explicite sur l’emplacement exact du site, l’URL ou adresse du site, va se réduire considérablement au début des années 90, à cause du succès croissant rencontré par internet.

D’une adresse de ce type :

http://unix4.complab.cs.somewhere.edu:8080/~jsmith/pub/docs/html/homepage/homepage.html

 

on passe à :

www.cs.somewhere.edu

Les adresses allégées font l’économie :

  • du port (devenu :8080 par défaut),
  • de la page d’accueil du site appelée par convention index.html
    ou alter.html,
  • du nom de domaine exact, remplacé par un alias commençant
    par “www” que les navigateurs actuels peuvent même reconnaître
    sans le “www”

Un peu de pratique

Ouvrez une commande ms-dos et tapez Ping softpeople.fr

Vous obtiendrez notre adresse IP

Tapez cette adresse IP directement dans la barre d’adresse de votre navigateur : vous tomberez sur notre site.

Toujours sur la même console DOS, tapez tracert softpeople.fr

Vous obtiendrez tous les serveurs par lesquels transite la requête et leurs routeurs

Avec nslookup, qu’il vous faudra peut être installer s’il ne se trouve pas sur votre disque dur

- set type=ANY (toutes les infos)

- server ns.phpnet.org (fixe le dns à interroger)

- softpeople.fr (requête sur ce nom auprès du dns fixé,
toutes les infos)

- help pour avoir toutes les commandes

points3Ligne